Entourés d’Amour

Début janvier 2020, j’ai repéré cette illustration réalisée par Nathalie Pinon et intitulée « Surrounded by love » (entourée d’amour).

Je l’ai trouvée tellement belle, et qui résumait si bien ce que je souhaitais pour moi – et que je nous souhaite à tous d’ailleurs – que je lui avais demandé de pouvoir le partager sur mon site et les réseaux. Ce qu’elle a bien gentiment accepté (big up !).

Un mois plus tard, je me retrouve à vous écrire ces quelques mots, à les poser délicatement sur une page encore presque blanche.

Surrounded by love, © Nathalie Pinon, Décembre 2019.

Je trouve cela dingue car dans ce monde, on admire les gens qui sont passionnés par le travail qu’ils font par exemple. Des personnes qui véhiculent de belles valeurs, et sont les créateurs du monde de demain. Mais ce que l’on ignore, c’est que ces personnes n’ont aucun mérite en réalité. Elles sont simplement dans l’état de base, cet état normal de tout un chacun, et duquel on dévie si souvent. Elles créent en harmonie avec elles-mêmes. C’est pourquoi elles sont heureuses, et attirent à elles de belles pensées.

Si les gens les admirent, c’est seulement parce qu’ils se sentent incapables d’en faire autant. Pourtant, ces personnes ne sont pas différentes des autres et sont pourvues du même « matériel » de base : un corps, un cerveau, un esprit, … le tout potentiellement en état de marche.

Ce qui diffère, c’est la capacité de ces personnes à croire en elles-mêmes, en leurs rêves… peut-être que le seul mérite qu’elles ont finalement, c’est d’avoir cru en les leurs. C’est fou non ? Rien qu’en écrivant ça, j’en ai le cerveau retourné.

Il existe énormément de gens qui luttent contre eux-mêmes chaque jour… c’est finalement à eux que l’on devrait accorder la médaille du mérite. Ils utilisent des montagnes d’énergie colossales pour effectuer leur routine quotidienne, et rentrent à la maison lessivés. N’est-ce finalement pas eux que l’on devrait admirer ? Ces êtres qui refusent à tel point de s’écouter qu’ils prennent tous les chemins détournés possibles et imaginables pour être sûrs de ne jamais se rencontrer ?

Rencontrer les autres, se rencontrer soi-m’aime, … telle est l’essence de la vie. Nous sommes ici avant tout pour être heureux… nous l’avons juste oublié sous une couche de soucis. Il suffit de tout ranger un peu et les raisons de notre présence apparaissent de nouveau.

Nous sommes entourés d’amour, partout et tout le temps. Mais simplement, la plupart du temps, nous l’ignorons. Pourquoi ? Je ne sais pas. Sans doute un regard qui se pose sur les choses de manière un peu trop blasée et pas naturelle. Nous aimons le monde dans lequel nous sommes nés. Mais les soucis du train-train nous en éloignent.

L’état de base… j’ai découvert ce mot dans un livre co-écrit par la forêt amazonienne. L’état zéro. L’état de tous les possibles. L’état du zéro limite. Le centre.

Un jour, cela nous semblera tellement naturel de se trouver à cet état. Cet état de plénitude et de paix. Où l’on ne doute plus mais sent que l’on est en permanence entouré d’amour et de soutien. A commencer par nous-m’aime.

Evelyne, le 8 février 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.